Rencontre avec l’ONG Gawad Kalinga

Jeudi 16 Novembre, nous avons eu la chance de rencontrer des représentants de Gawad Kalinga, une ONG située aux Philippines où les étudiants du Bachelor Management et Innovation se rendent en 3ème année pour découvrir les problématiques de l’entrepreneuriat social.

Gawad Kalinga, association de lutte contre la pauvreté aux Philippines

Signifiant « prendre soin » en tagalog, langue officielle aux Philippines, l’ONG a été fondée en 2003 par Tony Meloto qui s’est fixé pour objectif de sortir de la pauvreté 5 millions de foyers philippins d’ici 2024.

Le fondateur a débuté son projet en allant dans le plus grand bidonville du pays, lieu où même la police locale n’osait pas aller. Il discuta avec les locaux, démunis, voleurs, meurtriers et leur redonna espoir, leur montrant qu’il existe « une nouvelle vie » pour eux. En un week-end, les personnes qu’il avaient rencontrées abandonnèrent leurs armes et se joignirent à lui.

Comme a pu le dire Shannon, « il est facile de changer des esprits mais difficile de changer les valeurs d’un peuple ». Il a donc fallu construire des environnements sécurisés et des communautés pacifiques afin de garantir une vie paisible aux locaux. Ainsi, en 2003 plus de 3000 communautés ont été construites, non pas pour ces communautés mais avec elles ; il est important de préciser qu’il ne s’agit pas ici de charité mais d’une construction collective sur le long terme.

Voyant cette aspiration d’éradiquer la pauvreté se concrétiser, les communautés se sont convaincues de leur capacité à pouvoir réaliser ce rêve. Ce grand projet a alors fait naître des sentiments de dignité et d’estime de soi dans les esprits, jadis inconnus de la part des communautés négligées par le reste de la population.

   

Quel parcours vers l’engagement ?

Fabien Courteille a quitté Grenoble en 2011 pour partir aux Philippines afin d’apprendre sur les techniques de l’entrepreneuriat social. Admiratif de ce pays et de sa vision il a alors décidé de ne pas rentrer en France et ce depuis 7 ans. Membre de la « Ferme Enchantée », il a fondé en 2012 une entreprise sociale appelée Batang Bayani International Inc (BBI) produisant des jouets en peluche à fort impact social.

Fabien s’est en effet senti touché par la condition des femmes et des enfants démunis qu’il a pu côtoyer. Nombreuses sont les mères qui ont dû quitter le pays pour pouvoir nourrir leurs enfants et travailler en tant que domestique en Arabie Saoudite ou à Singapour. En plus de grandir sans leur mère, Fabien a été saisi par l’absence de jouets auprès des enfants. Il a donc imaginé un business consistant à faire travailler les femmes chez elles tout en donnant aux enfants un jouet local.

La plupart de ces femmes n’ayant plus d’emploi travaillaient auparavant dans le textile, Fabien a donc pensé qu’elles pourraient coudre des jouets. Il a alors imaginé avec les couturières de la communauté des peluches en forme de fruits et légumes qui seraient ensuite vendues aux Philippines et dans le Monde entier.

S’inscrivant dans le projet global d’éradication de la pauvreté aux Philippines de Tony Meloto, l’entreprise a réussi à vendre mille peluches les 3 premiers mois et en 2015 celles-ci représentaient le premier jouet Philippin à être vendu dans le pays.

 

Coordinateur du programme des stages à Gawad Kalinga, Louis Faure est un jeune diplômé de HEC qui a également été touché par les actions et la générosité des Philippins. Il a monté l’entreprise sociale FreeBirds qui travaille main dans la main avec l’ONG Gawad Kalinga et la GK Enchanted Farm. Il s’agit d’un modèle de ferme intégrée de poulets fermiers à petite échelle adaptée aux coopératives de petits producteurs aux Philippines, distribuant des œufs et de la viande de grande valeur au marché de Manille. Le but étant de restaurer la productivité des terres ainsi que la dignité des agriculteurs. Pour Louis, le plus important est de trouver une raison à ce que l’on fait, d’entreprendre avec du sens.

Anna, issue d’une famille démunie, nous explique qu’elle travaillait quand elle était enfant pour subvenir aux besoins de sa famille et que son avenir se résumait à devenir une employée domestique. Gawad Kalinga lui a alors montré qu’elle pouvait voir plus grand et concrétiser ses rêves. Grâce à l’ONG elle a pu étudier et réaliser que toute personne a un potentiel et que tous ensemble on peut faire de grandes choses « Let’s work all together and make an happier world » (travaillons tous ensemble et créons un monde plus heureux).

Nous retiendrons de cette rencontre un message appelant à la paix, l’entraide, à l’aspiration et au mouvement. Comme a pu le dire Shannon « There is no time to waste, to wait, to hesitate, we have to be urgent about this dream. ». Et enfin, « We are brothers and sisters », puisque nous portons les mêmes valeurs de justice, de liberté et d’égalité.

Témoignage d’étudiant :

La parole à une étudiante : Margaux Brechignac, étudiante en 1ère année du Bachelor Management et Innovation.

-Comment est-ce que tu t’es sentie en écoutant les intervenants parler de leurs expériences ?

« Je me suis sentie un peu plus capable (…) on a tous notre chance d’y arriver quelque-soit nos moyens, nos capacités, nos envies ou nos valeurs. Je suis très admirative et un peu intimidée par ces jeunes qui ont accompli tellement de choses pour eux-mêmes et pour les autres, alors qu’ils ont pratiquement notre âge ! L’envie de faire pareil et de vivre des aventures comme celles-ci, qui nous rendent fiers de nous et qui nous font ouvrir les yeux sur des réalités qu’on ne connait pas. »

-Est-ce que ça t’a créé de nouvelles envies, ou ouvert à de nouvelles choses ?

« Cela m’a donné envie de me lancer et de ne plus avoir peur. De croire en soi et en ce que je suis capable de faire. De « Ne pas s’arrêter à nos petits problèmes qui nous rendent petits ». De partir pour découvrir et oser. Et de ne pas attendre pour essayer ce que l’on veut entreprendre, juste de croire en soi.»

Makhlouf Zoé, étudiante en 1ère année du Bachelor Management et Innovation

 

Publication : novembre 22, 2017 . Tags :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer